AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 elizabeth corday (+) the battle's won, but the child is lost

Aller en bas 
AuteurMessage
Isae Madden

avatar

Messages : 9
Date d'inscription : 02/06/2013

MessageSujet: elizabeth corday (+) the battle's won, but the child is lost   Mar 25 Juin - 20:37


20.11.12 ❖ Il n'y avait eu aucun problème à l'accouchement, seulement qu'elle n'avait pas dormi de toute la nuit, étant donné qu'elle sentait les contractions, et qu'elle était « énervée » à cause de ses sauts d'humeurs, de femme enceinte. Il avait du la supporter pendant une semaine, en entendant les vomissements, et les contractions. Lizzy était une femme très forte de caractère, même si elle n'en démontrait rien. Et le fait d'être enceinte de neuf mois, la rendait vraiment de mauvais poil, surtout quand on osait la questionner à quelques secondes de l'accouchement. Les sages femmes accoururent pour aider à installer la futur « maman », anxieuse sur sa capacité d'accoucher normalement et d'être une bonne mère. Il insista pour lui faire la « péridural » ne voulant pas voir souffrir sa femme, à cause des douleurs de l'accouchement. Lizzy était « contre » elle voulait un accouchement normal, sans « péridural » même si c'était conseiller. Il lui tenait sa main, essayant de la rassurer du mieux possible, en entendant derrière des femmes enceintes, en train d'accoucher ou même de hurler de douleur. Le moment ou son col était à « 10 cm » de dilations, et qu'elle pouvait accouchée. Elle donna toutes ses angoisses, et ses craintes à son « mari ». La sage femme lui expliqua comment cela devait se dérouler, et que tout irait bien, qu'il n'y aurait aucun problème. Et qu'à la prochaine contraction, elle devrait pousser longtemps. Lizzy avait senti la prochaine contraction, et qu'elle s'était mise à pousser, en brisant les os de son mari, involontairement. Le médecin lui demandait de recommencer, une dernière fois avant de voir son enfant. Elle acquiesça. Et elle se remit au travail, avant que le médecin la rappelle à ce moment. « stop vous pouvez arrêter maintenant ! » ah ce moment là, tout était devenu magique. Le bébé se mit à pleurer, après être sorti doucement quand le médecin mit une couverture avant de la nettoyer pour qu'elle puisse « respirer » normalement. Il se retourna auprès des parents, avant de leur annoncer le sexe du bébé, tout en s'approchant des parents. « toutes mes félicitation, c'est une magnifique petite fille ! » elle la prit doucement dans ces bras, en observant un magnifique bébé blond comme sa mère. Le médecin aida Lizzy à retirer le vêtement, pour pouvoir poser contre sa peau le bébé, qui avait besoin du contact de « sa maman » pour se sentir rassurer par cette présence chaude, et bienveillante. La jeune femme caressa délicatement son enfant, avant de venir embrasser son mari amoureusement. Ils devaient penser au nom de cette enfant, mais ayant discuter ensemble, cela n'était pas un choix dur. « comment allez-vous l'appeler ? » l'homme se retourna, un sourire rayonnant sur le visage, avant d'annoncer le nom du bébé, aux sages femmes qui avaient besoin de son « prénom » pour lui mettre un bracelet, le temps de son séjour. « Elle Greene » la sage femme acquiesça, trouvant que c'était un nom magnifique, avant de lui mettre son « bracelet ». « voulez-vous allaiter votre enfant, madame ? » il fallait nourrir le bébé dans quelques minutes, le temps pour elle de se remettre de sa venue au monde, et de pouvoir réclamer son biberon toutes les premières heures. Lizzy souhaitait l'allaiter pour la protéger des infections, mais également parce qu'il était bien « meilleur » pour le bébé. « oui, je voudrais allaiter mon enfant ! » c'était un autre moment magique, entre une mère et son enfant, et qui faisait énormément du bien. […] Lizzy confia son enfant à son mari pour les « vaccins » espérant qu'elle n'est pas mal des piqûres. Et quelques minutes plus tard, ils reviennent ensemble, avant qu'elle se mette à bouder, pour réclamer son biberon. La belle blonde lui donna le sein, en essayant de faire au mieux, étant sa première fois..




7.01.13 ❖ Le décès de son mari. Il suivait un traitement, et avait même subi une « opération » qui aurait du le guérir complètement. Il y avait négligé la « rechute » celle dans laquelle Mark y était depuis de nombreux mois. Lizzy ne savait pas comment faire, et avait peur de le voir mourir, ne sachant pas si elle pouvait tenir le choc. Les collègues essayèrent de la « rassurer » et de lui montrer le chemin à suivre. Il ne fallait pas qu'il meurt tout seul, uniquement par la « peur » de le perdre, comme celle qu'elle avait depuis l'annonce de son « cancer ». Il allait de plus en plus mal, cependant et vomissait beaucoup, peut-être à cause du « traitement » mais il y avait rien écrit concernant les vomissements. Ils restèrent ensemble, un long moment, essayant de le soutenir le mieux possible, avec leur enfant de deux mois, maintenant. La belle blonde croyait au miracle, du moins qu'il allait s'en sortir, elle était « optimiste » même s'il avait peur, terriblement « peur ». Lizzy et Mark arrêtaient de travailler, quelques mois pour être uniquement ensemble. Il ne voulait plus continuer son traitement, disant qu'il préférait mourir bien, que dans une chambre d'hôpital, souffrant d'un traitement immonde. Il avait raison, mais elle continuait à le convaincre que c'était une mauvaise idée, car il perdrait des années pour être avec son enfant, et sa femme également. Et voilà comment ils se retrouvèrent ensemble à Hawaii. Ils vécurent pendant quelques mois, le temps de son traitement, et que la maladie l'emporte. Il parla beaucoup de son passé, de ce qu'il avait découvert dans cet endroit, souhaitant voir son enfant grandir. Il avait fait une liste de « ce qu'il voudrait faire » sachant que tout cela était maintenant impossible. Il sentait que ses membres ne répondaient plus, et que c'était bientôt le moment. Il demanda à sa femme d'écrire des « lettres » pour chaque événement leur enfant. Et une nuit, cette fameuse nuit ou elle avait mis des écouteurs avec « Somewhere over the Rainbow » une chanson qu'il adorait quand il était adolescent. Il se revoyait pour ses dernières heures, avec sa femme et son enfant profitant de ses « deux mois » merveilleux ensemble, en train d'apprendre et de s'amuser avec leur enfant. Le sourire de sa femme, qui le regardait. Le bébé qui se mit à rigoler, à ses « bêtises » pour l'amuser. Leur mariage assez « catastrophique ». Leur première rencontre à « l'hôpital ». « ne pleure pas, mon amour.. promet moi, de veille sur toi.. et notre enfant.. et de.. lui dire... » il s'endormit dans un sommeil profond, avant sept heure du matin, ou lorsqu'elle revenait auprès de lui. Lizzy le retrouva mort, sans aucun signe de vie.



01.05.13 ❖ Les cinq mois les plus douloureux. La belle blonde n'arrivait pas à faire le « deuil ». Il était hors de question, qu'elle croit maintenant qu'il était mort, elle ne voulait pas l' « abandonner ». Et malgré ça elle sombra tout de même dans la mélancolie. Il était difficile pour Lizzy de continuer de « vivre » sans cet homme, qu'elle chérissait plus que « tout ». Leur amour était tellement fort, tellement beau également, qu'elle n'accepta pas sa « mort ». Les soirs n'étaient que de longs sanglots, étouffés dans l’oreiller. Il n'y avait pas pire « cauchemar » pour elle, que ce fameux moment ou il viendrait partir avec les « anges ». Lizzy racontait souvent à son enfant, comment était son « père » pour que malgré son âge, elle se souvienne de comment il « était » et combien il aimait. La jeune femme était à présent veuve, et voulait rester isoler du monde, restant uniquement avec son enfant, qu'elle déposa par moment à la crèche, et refusant constamment de travailler. Il y avait déjà plus tentatives de ses collègues pour la « réveiller » de son sommeil, pour qu'elle reprenne le « cours » de sa vie même après la mort de son mari. Il était difficile, mais par moment ils arrivèrent, et d'autre cela devenait un vrai calvaire, quand elle les rejetait pour rester « seule » une nouvelle fois. Ils ne lui en voulurent pas. Ils comprenaient très bien. Ils savaient qu'elle avait beaucoup du mal depuis la mort de son mari de se remettre, et qu'elle était devenue « mélancolique ». Il y avait seulement une raison qui la poussait à avancer. Ella, son enfant. Et chaque jours, elle essaya de faire des efforts pour ne pas que son amour souffre plus de la mort de son père, et du comportement maladif de sa mère. Il était par moment dur, mais chaque jour c'est un pas en « avant » même si elle avait du mal à s'ouvrir, ou même à accepter sa « mort ». Il arrivait même un moment, ou elle reprenait le travail doucement, n'ayant pas les mêmes horaires, mais qui prouvait que malgré la « mort » d'un proche, elle arrivait tout de même à se « battre ». Les médecins lui proposèrent des consultations, ou même des cachets, mais.. elle ne voulait pas s'intoxiquer, et devenir une malade compressive des « cachets ». Lizzy essaya alors de se débrouiller toute « seule », et s'occupa d'une enfant de sept mois en pleine forme. Et malgré absence d'un « papa » elle ne manqua de rien, sa mère faisait les deux rôles à merveilles. La belle blonde était encore « mélancolique » mais c'était beaucoup moins que ses premières fois, y a exactement « deux mois » ou tout était devenu tellement dur pour cette femme forte, mais courageuse d'affronter le « décès » d'un mari.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
elizabeth corday (+) the battle's won, but the child is lost
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elizabeth Paisieva
» Remise des prix battle / clermont
» Fishing-battle.net
» a quand un battle?
» Battle aveyronaise !!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
midnight memories :: beginning :: + relationship-
Sauter vers: